Voyage pour l'Alberta - II

Publié le par Cyndy&Serge

Jour 2

 

Réveil au Red Carpet à l'aube après une bonne nuit de sommeil. Le petit déjeuner est à 8h, on range nos affaires en attendant. Serge avait choisi de prendre son ordinateur de bureau dans la chambre pour le brancher sur l'écran géant de la chambre, évidemment! Le petit déjeuner se fait dans le resto de l'hôtel, un petit coin sympa où on choisit une formule comprise dans le prix de la chambre.

 

http://i274.photobucket.com/albums/jj245/petitgron/printemps%202012/CIMG0778.jpg

 

On s'attarde pas et après avoir mis les chats dans leur boite de transport, on reprend la route en direction de Sault Sainte Marie. Serge prend le volant sous un ciel gris, le beau temps arrivera en milieu de matinée. Les paysages sont, si c'est possible, encore plus beaux que la veille. La route change un peu, on commence à voir des virages et bientôt ça en devient fatigant mais toujours aussi magnifique.

 

http://i274.photobucket.com/albums/jj245/petitgron/printemps%202012/CIMG0787.jpg

 

http://i274.photobucket.com/albums/jj245/petitgron/printemps%202012/CIMG0796.jpg

 

http://i274.photobucket.com/albums/jj245/petitgron/printemps%202012/CIMG0795.jpg

 

On roule encore en musique, les chats sont calmes, on profite de chaque instant. Peu après 12h30, on passe Sault Sainte Marie, on approche du lac Supérieur. À partir de là, Serge a dû supporter mes "Wooooooow, Ouaaahhh, t'as vu? t'as vu? C'est trop beau!" On s'arrête pour une pause essence dans une petite station service où un petit jeune nous sert entre deux attaques de guêpes.

 

http://i274.photobucket.com/albums/jj245/petitgron/printemps%202012/CIMG0828.jpg

 

http://i274.photobucket.com/albums/jj245/petitgron/printemps%202012/CIMG0827.jpg

 

http://i274.photobucket.com/albums/jj245/petitgron/printemps%202012/CIMG0824.jpg

 

On va ainsi longer le lac Supérieur pendant un moment, sur cette route toujours un peu difficile, on croise d'ailleurs un bus Greyhound en panne, jusqu'à arriver à White River où nous passerons la nuit.

Commenter cet article